Des objets marqués comme outils de “relations clients”

0 Comments

objets marqués Michelin
Bouteille de Téquila Tesla

Le monde de l’automobile utilise volontiers des objets publicitaires marqués (ou “brandés”) comme de puissants rappels publicitaires, soit :

  • Lors de manifestations événementielles (Formule 1, Rallyes, salons automobiles) ;
  • En promotion auprès de ses clients ou prospects (porte-clés, accessoires, vêtements brandés…) ;
  • Ou encore, comme une prime offerte.

Ces cadeaux s’avèrent très prisés, recherchés, collectionnés, voire entourés d’un véritable culte (les objets Michelin en ventes aux enchères). Ils touchent un large public et socialement très diversifié.

L’objet promotionnel marqué représente un investissement peu onéreux pour lequel vous attendez un retour positif, par exemple  :

  • en termes d’image et de notoriété. Le choix de l’objet va dépendre de votre cible ainsi que de votre stratégie marketing;
  • en terme de retour à l’investissement (R.O.I.). Il devient aisé de calculer combien 1€ dépensé va vous rapporter en Euros;
  • pour vous permettre de favoriser une nouvelle relation.

Utiliser des objets promotionnels pour :

  • Améliorer de la reconnaissance à votre marque  (le Bibendum) ;
  • Remercier un client ou bien de le considérer ;
  • Fidéliser vos clients leur permettre de faire partie d’une communauté
  • Faciliter la prospection d’une nouvelle clientèle ;
  • Influencer et fidéliser vos partenaires ;
  • SÉDUIRE !

L’objet promo : un outil de CRM ?

L’offre promotionnelle, (les objets marqués), devient aujourd’hui, un outil de CRM (Relation Client) très efficace et surtout simple à organiser. Encore faut-il les concevoir comme il convient, pour en faire une expérience heureuse pour les deux parties. 

  • le consommateur ayant l’impression d’avoir été abusé ;
  • la marque, celle d’avoir fait des efforts pour peu de résultats.

Aux États-Unis, les budgets alloués aux promotions sont devenus bien supérieurs à ceux attribués à la publicité « traditionnelle ». Pour cela, les campagnes de promotion deviennent plus « imaginatives » et mobilisent des offres multicanales.

Ce type de promotion a été longtemps sous-exploité, c’est à dire comme : « le parent pauvre du marketing ». Cette promotion des ventes se limitait alors à des actions ponctuelles, avec des budgets très limités : (réductions, jeux-concours, offres de remboursement, boutiques de cadeaux), aujourd’hui, elles offrent des occasions intéressantes pour se rapprocher de ses consommateurs, donc de s’inscrire alors dans une démarche de « customer centric ».

Pour un décideur commercial cette promotion permet de calculer exactement son R.O.I. Ce qui n’est pas toujours le cas avec la publicité traditionnelle.

Les objets marqués « brandés » :

Les objets publicitaires s’offrent par exemple dans le but de :

  • Assurer une démarche de présence lors d’une promotion ;
  • Accrocher le début d’une relation client ;
  • Interpeller et séduire un nouveau prospect ;
  • Fidéliser une cible déterminée et se rappeler à son bon souvenir ;
  • Véhiculer une image de marque, un slogan, un produit, un lieu de vente, un événement ;
  • Réaliser une opération de parrainage;
  • Créer un lien, un engagement, un enchantement du client ;
  • Diffuser un message, une certaine valeur d’entreprise ;
  • Stimuler des ventes supplémentaires ;
  • Créer et suivre une communauté de clients ;
  • Devenir des supports de communication et de relation client.

La distribution des objets marqués :

Celle-ci doit-être totalement gratuite, sans lien direct avec une vente. Toutefois un équipement marqué peut représenter une copie d’un équipement utilisé par les acteurs de la marque. Ceux-ci peuvent alors, être licitement vendus, mais toutefois, ils sont souvent soumis à des accords “d’exclusivité” entre des distributeurs et les marques.

Ces cadeaux publicitaires s’offrent :

  • Soit directement avec le produit promu ;
  • Soit via un système de collector (en échange de X preuves d’achats),
    • Le cadeau / bonus, conçu dès le lancement de la promotion. Cela doit valoir le coup de se le procurer ;
    • Vous pouvez aussi ajouter un sentiment d’urgence avec un compte à rebours qui annonce la fin d’une promotion, ou d’ une offre limitée dans le temps ;
    • S’ils sont accompagnés d’un achat, ils sont alors soumis à la législation sur les « ventes avec primes » :
    • Les produits offerts doivent faire l’objet de marquage, d’une manière indélébile et facilement visible : « les échantillons gratuits, ne peuvent être vendus ».

Concernant les dons : l’entreprise donatrice peut permettre un remboursement d’impôt. Celui-ci doit être d’une valeur inférieure à 60 € TTC. (Avec la possibilité de récupérer la TVA acquittée si l’intérêt de l’entreprise est bien démontré).

L’image des objets publicitaire :

Attention l’objet publicitaire marqué constitue le reflet de votre marque, en matière de qualité et de valeur véhiculée. Apportez un choix judicieux pour bien le choisir :

  • S’il ne fonctionne qu’une heure, il donnera une image négative de votre propre production ;
  • S’il matérialise une valeur contestable (pollution, sexiste, discrimination), il pourrait heurter la sensibilité de celui qui le reçoit ;
  • L’humour constitue un risque auprès d’une personne que vous ne connaissez pas.

Le choix des objets publicitaires :

Ce choix s’avère primordial pour la réussite de son action promotionnelle il se doit :

  • D’abord définir le message dédié à travers cet objet marqué (dynamisme, utilité, qualité, respect de l’environnement, accessoire du véhicule, valorisation du conducteur, adhésion à une communauté, voire de l’humour positif). Si possible en correspondance avec votre marché, automobilistes, artisans, clientèle sportive, féminine, salariés pour une célébration interne. 
  • Choisir son fournisseur, il existe nombre de catalogue d’articles venant de Chine, d’une qualité “aléatoire”, pour un impact qui sera lui aussi aléatoire. Il est judicieux de s’adresser à un réel spécialiste de l’objet, qui vous apportera tous les conseils nécessaires et surtout qui vous dénichera l’objet original, mieux apte à toucher votre cible correspondant à des valeurs de votre entreprise ;
  • Se faire assister d’un conseiller spécialiste de l’objet apte à vous permettre de faire le choix le plus judicieux, qui corresponde parfaitement à vos objectifs
LG-GIFTS – Laurent – 04.13.93.06.15@lg-gifts.com

Merci à Laurent pour ses informations éclairées !

Stratégiquement :

  • Soit, vous souhaitez “occuper le terrain” (boissons gazeuses, anisées ou Tour de France…) avec des articles lowcost en grandes quantités, mais la casquette ramassée par votre gamin : il la ramènera peut-être à la maison, mais il n’ira pas à l’école avec, le lendemain ;
  • Soit, vous considérez ces objets comme des “ventes dérivées” et vous les vendrez, très chers, via des concessionnaires de la marque ou des distributeurs exclusifs. Cela vous rapportera quelques sous, mais vous n’en croiserez pas beaucoup dans la rue ! (Effet publicité négligeable), et vous devenez comme un club de Foot qui gagne plus d’argent en vendant des maillots de joueurs, qu’en gagnant des trophées !
  • Vous voulez faire une véritable action de fidélisation ou de valorisation de certains clients, et alors votre choix ne doit pas porter sur un Tshirt qui va perdre 2 tailles au 1er lavage, ou au stylo qui va couler dans la poche intérieure de l’imper Burberry de votre client !

Pour des objets publicitaires marqués :

C’EST VOUS QUI VOYEZ !

Qui choisissez ce qu’ils doivent vous apporter

#IndustrieAutomobile #CRM #Promotions #Voitures #OffresPromotionnelles

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.