Carl Benz, le « père » des premières voitures (H6)

0 Comments

Moteur Benz

Carl Benz, un visionnaire-entrepreneur de génie, qui a largement contribué à la naissance de l’automobile. En créant l’une des marques les plus prestigieuses au monde.

Avant Carl Benz, Nicolas Cugnot avait déjà inventé la première « auto » « mobile » “se mouvant par soi-même” avec son fardier à vapeur. Pourtant ce tracteur de canon, ne pouvait absolument pas évoluer vers un large usage d’une voiture particulière.

Premiers moteurs à explosion :

À l’époque – « la belle époque » – en 1860 où Carl avait une quinzaine d’années, le Belge Etienne Lenoir avait déposé un brevet de moteur à explosion. Avec, un moteur à deux temps, fonctionnant au gaz d’éclairage. Une bougie électrique chargée par un accumulateur, produisait l’étincelle qui déclenchait l’explosion du gaz. Cette technique de motorisation connu un certain nombre d’améliorations. En 1862, le Français Alphonse Beau de Rochas mit au point le premier moteur à quatre temps avec compression. En 1876, Nicolaus Otto avait conçu le moteur à combustion interne en mélangeant de l’oxygène à un carburant, à l’intérieur d’un piston.

Tout d’abord en 1885, il crée la Benz Patent Motorwagen pour fabriquer le Benz 1. Il s’agit d’un tricycle équipé d’un monocylindre à refroidissement à eau,

Tandis que Carl lui adapte son premier moteur à combustion interne. D’un seul cylindre vertical, de 560 watts, à allumage électrique et refroidissement à eau. Il adaptera son moteur sur un « tricycle Téo », – une banale charrette à cheval. Pour faire juste le tour du pâté de sa maison ! À la vitesse de 13 km/h. Au grand étonnement des passants.

La 1ère invention de Carl Benz (1886) :

Il s’agira de la première automobile telle qu’on peut l’entendre aujourd’hui. Mue par un moteur à explosion, une boite de vitesse, au début simplement avec 2 vitesses. Mais face à un manque de puissance en montée il en ajoutera très vite une 3ème.

Benz Victoria

D’abord sous forme d’un tricycle, puis très rapidement à quatre roues. En 1893, il conçoit sa première vraie voiture, la Victoria, suivie, l’année suivante, de la Benz Velo, (Il en construira 1200 exemplaires). Qui deviendront le modèle de base de ses premiers camions et bus en 1895.

En 1894, une B. Victoria bat le record de l’époque de la plus longue distance parcourue avec une automobile avec 939 km. À la vitesse moyenne de 13,6 km/h.

Le fabricant de pianos américain Steinway, en 1888, conclut un accord avec Daimler pour assembler les voitures du jeune constructeur allemand aux États-Unis. Mais cette initiative fut finalement avortée.

En 1898, on voit apparaître des pneus en caoutchouc sur la “Confortable”, et la première voiture de course Benz voit le jour en 1899.

L’invention de Carl Benz 

Il s’agira de la première automobile telle qu’on peut l’entendre aujourd’hui : mue par un moteur à explosion, avec une boîte de vitesses (au début simplement avec deux vitesses, mais face à un manque de puissance en montée il en ajoutera très vite une troisième).

D’abord sous forme d’un tricycle, puis très rapidement à quatre roues.

En 1893, Benz conçoit sa première vraie voiture, la Benz Victoria, suivie, l’année suivante, de la Benz Velo. Il en construira 1 200 exemplaires qui deviendront le modèle de base de ses premiers camions et bus en 1895.

Benz Confortable
  • De la Benz Kontra-Motor, équipée d’un moteur à deux cylindres, horizontal, en V,
  • Du premier camion Benz. En 1898,
  • De pneus en caoutchouc sur la Benz Confortable,
  • De la première voiture de course Benz, en 1899.

572 véhicules qui seront construits en 1899, et 603 en 1900. La société continue son développement jusqu’au rachat par Carl Benz de la Süddeutsche Automobil-Fabrik de Gaggenau en 1910.

Le premier camion à moteur à essence

Daimler Motor-Lastwagen sera le premier camion à moteur à essence de l’histoire de l’automobile. Fabriqué en 1896, par le constructeur automobile allemand 

En 1910, la notoriété de Benz est telle que le Prince Henri de Prusse n’utilise alors que des « Benz ». Le 25 novembre 1914, l’Université de Karlsruhe, où il a étudié, lui décerne le titre de Docteur honoris causa (titre honorifique décerné à une personnalité éminente).

La société durement touchée par la crise économique des années 20, tout comme son concurrent DMG.

Carl Benz s’associe avec Daimler :

Fort de ces premiers succès, Carl Benz mettra ses intérêts en commun avec Paul Daimler en 1924, avant la fusion de 1926 qui donnera naissance à la célèbre et prestigieuse marque Mercedes-Benz, soit, 3 ans avant sa mort.

Daimler avec Benz, produisirent bientôt une voiture de course unique pour son époque : la Mercedes 35 ch. Ce véhicule sera baptisé ainsi par Emil Jellinek, un investisseur qui les aligna en course pour la première fois en 1901 sur la Côte d’Azur. Elles portèrent alors, le nom de sa fille, prénommée Mercédès.

Mercedes :

En 1909, Mercedes dépose la célèbre étoile à trois pointes (dessinée par Paul Daimler), pour représenter les trois catégories que Gottlieb Daimler avait choisies pour ses moteurs : terre, mer et air, il sera l’emblème de tous ses véhicules à partir de 1911.

Mercedes constitue un très grand nom de l’automobile, une entreprise fondée en 1881, mais les débuts ne se feront pas sous le nom de « Mercedes », mais de Daimler. 

En 1886, après avoir collaboré avec les inventeurs Nikolaus Otto et Eugen Langen à l’invention des moteur à combustion interne à gaz. L’inventeur allemand Gottlieb Daimler améliore le moteur à combustion interne avec l’aide de Wilhelm Maybach.

Tous les deux, ils fondent ensuite la société « Daimler-Motoren-Gesellschaft » (DMG), qui produira principalement des moteurs.

Gottlieb fonde en 1893 un nouveau laboratoire de recherche et de fabrication indépendant à l’hôtel Herrmann de Stuttgart avec Wilhelm Maybach où ils mettent au point avec succès, un moteur pour automobile avec un entraînement par courroie doté d’un carburateur à vaporisation.

Avec Émile Levassor :

1895 Gottlieb Daimler conçoit avec Émile Levassor, son moteur Phoenix Type M, deux ou quatre cylindres, de 8 ch, pour motoriser les modèles suivants : prototype Panhard & Levassor Type M2E (1896), puis Panhard & Levassor A1 et A2, et Daimler Phoenix (1897).

Puis en 1896, DMG entre dans l’ère de l’industrie automobile avec la création de son premier camion : un PTAC d’1,5 tonne avec moteur à l’arrière.

1902 : Emil Jellinek, important concessionnaire automobile du début du XXe siècle (situé sur la Côte d’Azur), dépose et protège légalement et officiellement, la marque commerciale « Mercedes », – du prénom de sa fille alors âgée de 13 ans ;

Il signe un « contrat d’exclusivité commerciale » pour les automobiles DMG pour l’Autriche-Hongrie, la France, la Belgique et les États-Unis. Il fait légalement modifier son nom en « Emil Jellinek-Mercedes ». Qui construira avec Paul Daimler et Wilhelm Maybach de Daimler-Motoren-Gesellschaft, les premières Mercedes Simplex et les Mercedes 35 CV de course. Qu’il se chargera de commercialiser. Grâce à cela, il entra au conseil d’administration de DMG.

Étiquettes : , ,

One Reply to “Carl Benz, le « père » des premières voitures (H6)”

  1. Guy Couturier dit :

    Dès les débuts de l’automobile, des industriels extérieurs à ce milieu eurent l’idée de prendre le train en marche (ou plutôt la voiture) en construisant des modèles sous licence. C’est ainsi qu’en 1888, le fabricant de pianos américain Steinway conclut un accord avec Daimler pour assembler les voitures du jeune constructeur allemand aux États-Unis. Mais cette initiative fut finalement avortée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.