L’interchangeabilité fonctionnelle de la voiture

0 Comments

interchangeabilité fonctionnelle

Concernant cette interchangeabilité fonctionnelle (ou équivalence) de la voiture, nous avons reçu un excellent commentaire de @Olivier Boutet (Stratégie Nationale & Internationale – Automobile) avec une vision de l’usage de la voiture à une vingtaine d’années, alors que notre concept CAR-USE® ne visait que ces dix prochaines années. Ce commentaire nous a poussé dans une intense réflexion. Et nous ne résistons pas à publier une partie de cette conversation.

Permettez-moi Olivier, de prolonger notre conversation de cette nuit. D’abord Merci de m’avoir permis de regarder « plus loin que le bout de mon nez ».

L’interchangeabilité fonctionnelle.

Ou, « équivalence fonctionnelle ». Ce paradigme peut paraître difficile à concevoir aujourd’hui…pour notre génération attachée à des valeurs apportées par exemple avec la voiture particulière comme : La liberté (« je vais ou je veux, quand je veux, avec qui je veux »). En fait, cette liberté de la mobilité, va devoir aussi tenir compte à l’avenir de la liberté du poumon d’un être urbain de vouloir lui, respirer du bon air.

Platon lui-même dans « La République » (dont est aussi extrait l’Allégorie de la Caverne) affirmait : « L’excès de liberté ne peut tourner qu’en excès de servitude pour un particulier aussi bien que pour un état. » (N’est-ce pas @DenisGentile ?)

Cette équivalence :

Elle se pose aussi pour les voitures autonomes qui constituent également un problème générationnel. Avec mes 81 ans je n’ai même pas à me poser la question. Mais je soupçonne aussi, nombre de constructeurs traditionnels de ne pas y croire non plus, voire de craindre leurs survenues.

Pourtant, les jeunes des générations Y et Z (l’avenir des automobilistes), qui se demandent déjà s’ils ont encore besoin d’acquérir un véhicule. En effet ces jeunes considèrent la voiture plutôt comme une entrave à leur liberté digitale. Pour leurs déplacements locaux, ils utilisent des vélos, des trottinettes et d’autres engins (que je ne saurais même pas utiliser !)

Dans cette situation, effectivement on peut parler de l’intérêt de l’interchangeabilité fonctionnelle de la voiture comme d’une solution d’avenir.

À ces jeunes, il leur faudra vraisemblablement l’arrivée de la voiture autonome, sans la charge de la conduite du véhicule, mais qui leur permettra d’aller d’un point A à un point B, en restant connecté avec leur univers numérique, (tout en respectant mieux la planète). Et de les réconcilier ainsi, avec l’usage d’une voiture particulière.

L’interchangeabilité fonctionnelle se retrouve dans notre projet grâce à :

  • la possibilité de changer (avec le même contrat) de modèles de voiture en fonction des ses besoins (ville/vacances) ;
  • au plafond de sa réserve financière (ajustable), d’une durée indéterminée, pour toutes ses dépenses automobiles en fonction de ses revenus ;
  • au service “all inclusive” de prestations proposées qui permettent de choisir, à chaque fois, la marque qui vous convient le mieux, le meilleur prestataires, au plus juste prix (environ 30 % d’économie) ;
  • “l’usage prime la possession “

Qu’en pensez-vous ?  Encore Merci Olivier !

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.