Lexus, des voitures premium de luxe et de sport

0 Comments

Lexus

En 1983, le président de Toyota Eiji Toyoda demande à ses principaux collaborateurs, au cours d’une réunion secrète de créer une nouvelle marque de voiture de luxe. Avec les plus hauts standards de qualité. Toyota s’engage alors dans un projet top-secret et répondant au nom de code « F1 ». Cette innovation sera “Lexus”.

Le projet de marque

Ce projet aboutira à la commercialisation de la Lexus LS 400 en 1989. Il visait à développer une marque de voitures de luxe pour étendre l’offre de Toyota. En réalisant un premier pas dans le segment premium (Toyota Cressica). Tout en restant ouverte la porte vers une voiture sportive (Toyota Supra). Toutes les deux possédaient déjà d’un moteur puissant : le Toyota 7M-GE/7M-GTE.

Les constructeurs japonais y virent l’opportunité d’exporter des modèles plus chers, en créant des divisions de luxe à part :

  • En 1986, Honda lança la marque prémium : Acura ;
  • Nissan  créa sa propre division de luxe : Infiniti ;
  • Mazda essaya en vain de commercialiser aussi à sa nouvelle marque de luxe, Amati, qui ne vit jamais le jour ;
  • L’agence de publicité traditionnelle de Toyota, Saatchi and Saatchi, forma une unité spéciale, Team One, pour prendre en main le marketing d’une nouvelle marque de luxe : Lexus.

Le logo choisi pour Lexus est un “L” stylisé dans un ovale, choisit en suivant une formule mathématique précise.

Le projet “F1” :

En 1989, après un long processus de développement impliquant 60 designers, 24 équipes de développement, 1 400 ingénieurs, 2 300 techniciens, 220 ouvriers. Utilisant environ 450 prototypes, et plus d’un milliard de dollars, le projet F1 était achevé. La Lexus LS 400 crée. Elle possédait un design unique qui ne partageait pas beaucoup d’éléments avec les Toyota précédentes et un nouveau V8 de 4 litres.

Dès son lancement, la LS 400 étonnera pour son silence, son intérieur ergonomique, ses performances, sa finition, son aérodynamisme et sa faible consommation,

À la fin de l’année 1991, Lexus deviendra le constructeur de luxe étranger vendant le plus de voitures aux États-Unis, avec 71 206 véhicules. Lexus atteindra cette même année la plus haute place du classement effectué par J.D. Power and Associates évaluant la satisfaction des clients.

De nouveaux modèles Lexus :

En 1996, Lexus lance son premier 4 × 4, le LX 450. En 1998, Lexus ajoute à la gamme son premier SUV de luxe, le RX 300, et les nouvelles berlines GS 300 et GS 400. Puis Lexus en 2000 commercialise une nouvelle berline d’entrée de gamme, l’IS 300. En 2001, la marque lance son premier cabriolet, la SC 430, ainsi que la troisième génération de LS 430. En 2004, Lexus célèbre la vente de son deux-millionième véhicule aux États-Unis. L’année suivante, Lexus lance le premier SUV hybride de luxe, le RX 400h. En 2006, Lexus dévoile la GS 450h, une berline motorisée par un V6 hybride, aux côtés de la quatrième génération du navire amiral LS, proposée avec empattement classique ou long, et avec un V8 (LS 460 et LS 460 L) ou une motorisation hybride (LS 600h et LS 600h L).

LX 450

La LS 600h L est au moment de sa commercialisation la berline la plus chère jamais produite au Japon.

La technologie Hybride auto-rechargeable possède une incidence sur l’environnement et sur votre portefeuille. Grâce à une meilleure efficacité énergétique et à de faibles émissions, vous pouvez également diminuer vos coûts de fonctionnement et d’entretien”.

La philosophie Lexus :

Si l’on peut parler d’une philosophie particulière chez Lexus, celle-ci repose d’une part sur :

  • La volonté au départ de créer une nouvelle marque prémium ;
  • Le concept qualité de TPS de Toyota poussé très loin lors dans ses processus de fabrication ;
  • Puis, lors de la conception même des modèles elle se réalisera beaucoup sur des expériences en circuit ;
  • Akio Toyoda, le président de Lexus, « joue » également le maître-essayeur. Il passe derrière le volant de chaque nouveau modèle et il demeure le dernier juge de ses performances.

En 2020, et pour la deuxième année consécutive, Lexus y apparait comme le constructeur automobile dont les modèles sont les plus fiables. Dans l’enquête, publiée dans le magazine Que Choisir de mars 2020, et obtient l’indice de fiabilité record de 97,4% pour l’ensemble de sa gamme.

L’avenir de Lexus :

Lexus annonce que 10 modèles zéro émissions verront le jour d’ici 2025. Ce concept LF-Z concentre toutes les innovations que l’on retrouvera chez Lexus dans les années à venir. A commencer par la transmission Direct4, qui a la particularité de pouvoir être aussi bien intégrée sur une hybride que sur une électrique, du moment qu’il y a deux moteurs électrique (un par essieu). Le principe n’est pas nouveau : grâce à la présence de ces deux moteurs, les ingénieurs ont pu créer un système électronique contrôlant indépendamment train avant et arrière, et même roue droit et gauche dans le cas du Torque Vectoring.

La firme premium de Toyota Lexus a confirmé l’arrivée en 2021 de son premier hybride rechargeable. Ce devrait donc être ce nouveau NX. La deuxième génération laisserait ainsi le choix entre hybride simple et hybride plug-in. Il y a de fortes chances de retrouver l’ensemble technique du Toyota Rav4, qui développe 306 ch et reçoit une très grosse batterie 18,1 kWh.

Étiquettes : , ,

One Reply to “Lexus, des voitures premium de luxe et de sport”

  1. Laurent, pourquoi cet article sur Lexus ? Quand j’ai appris que tu avais changé la tienne (la cinquième je crois). Je me suis demandé, connaissant ton degré d’exigence, Pourquoi une telle fidélité pour cette marque “exotique”, que je n’avais même pas prévu dans le sommaire de mon histoire de l’automobile. J’ai cherché, en particulier auprès des possesseurs de Lexus, et j’ai écris cet article ! Bien Cdlt – Guy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.