La Ford Motors Company et sa fameuse Mustang

0 Comments

Ford Conpany - Mustang de Bullit

Henry Ford crée la Ford Motor Company le 23 juillet 1903, dans une ancienne fabrique de fiacres de Détroit. Elle connaîtra des débuts difficiles. Le succès n’arrivera qu’en 1908 avec l’arrivée de la célèbre Ford T, le 12 août 1908.

Ce modèle vendu à plus de quinze millions d’exemplaires dans le monde. (La demande dépassera l’offre).

La Ford Motor Company 

En 1922, Ford Motors Company rachète le constructeur américain Lincoln à Cadillac. Pour éviter la saturation de ses marchés, il renouvellera sans cesse la demande en commercialisant régulièrement des nouveaux modèles. Ce développement s’accompagne d’un système de rémunération unique pour l’époque. À savoir, 5 dollars pour huit heures de travail par jour en 1914. Ce qui lui permettra de produire les volumes suffisants pour faire face à l’engouement pour la voiture des “années folles”.

Le succès du Modèle T permet à Ford d’agrandir ses usines aux États-Unis. Mais aussi, en Asie (1909), en Amérique du Sud, en Europe (1911) et en Australie (1925). Il met en place la première chaîne d’assemblage le 14 janvier 1914. Ford s’implante de manière plus importante en Europe. notamment à Bordeaux, France en 1925, à Dagenham, Angleterre en 1929, puis à Cologne en Allemagne en 1930. Lieu qui deviendra le quartier général de Ford Europe

L’après Ford T, chez Ford Motors Company 

Ford remplacera la mythique Ford T et lancera la Ford A, en 1927. Puis, le premier constructeur à commercialiser un moteur V8, en 1932

En 1939, Edsel, le fils d’Henry Ford fonde la marque de voitures de luxe Mercury.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Ford se consacre à l’effort de guerre « allié ». Il construisant des bombardiers, des jeeps, des moteurs d’avions, des chars de combat pour le complexe militaro-industriel des États-Unis. Après la Seconde Guerre mondiale, la Ford Motor Company tombera dans une situation critique. Henry Ford II entreprend alors de réorganiser et de décentraliser la compagnie.

Évolutions de la Company

La Ford Credit Company (service de financement) est créée en 1959, et Motorcraft (pièces détachées) en 1961.

En 1979, Ford entre dans le capital du japonais Mazda, pour revendre ensuite, une partie de ses parts en 2008. À la fin des années 1980, Ford rachète les marques de luxe Aston Martin (1987). Puis Jaguar (1990), Volvo et Land Rover en 2000 pour céder Jaguar et Land Rover à l’indien Tata Motors en 2008. Ainsi que la branche automobile de Volvo, au groupe Volvo lui-même en 1999.

2006, Ford qui détenait un portefeuille de huit marques : Ford, Aston Martin, Land Rover, Lincoln, Mercury, Jaguar, Volvo et Mazda. En 2010, ce portefeuille se réduit à seulement deux marques, (Ford et Lincoln).

Des plaintes sont déposées en 1978, pour homicide après que trois personnes soient mortes brulées dans des Ford « Pinto ». Il s’agira de la première affaire de l’histoire judiciaire des États-Unis où une grande entreprise est accusée de meurtre.

En 2021, Ford annonce vouloir opérer une transition vers le tout électrique d’ici à 2030.

La Ford Mustang, la”pony car”

La Ford Mustang, (appelée un temps « Falcon spécial »). Un modèle d’automobile construit (officiellement) par Ford en 1965, mais en fait, une commercialisation réelle le 17 avril 1964. Entre 1950 et 1970, la société va connaître une nouvelle phase mondiale de développement. Grâce à la fameuse Ford Mustang qui sort en 1964 sur le marché américain. Ford France et Ford Europe naîtront en 1967.

La Mustang atteint les dix millions d’exemplaires vendus dans le monde en août 2020 (dont 22 000 unités furent écoulées le premier jour de sa sortie). Elles arborent leur propre logo de calandre — un mustang au galop. Ford réinvente l’automobile pour des jeunes Américains (issus du baby-boom) blasés de grosses voitures et plus économique à l’achat. À savoir, un coupé deux places dans la plus pure tradition européenne.

La Mustang sera dotée en série d’un moteur de 6 cylindres en ligne de 2,8 l ou d’un V8 de 4,3 l ou encore d’un 4,7 l. 

Quid de l’appellation « Mustang » ?

Mustang provient d’une race de chevaux sauvages (la version officielle) mais aussi du nom de l’avion P-51 Mustang célèbre durant la guerre du pacifique. Lorsque Ford décida de vendre sa Mustang en Allemagne, ils découvrirent que le nom était déjà déposé par une société allemande. Celle-ci demanda alors 10 000 dollars à Ford pour pouvoir utiliser leur nom. Ce que la firme américaine refusa. Elle décida alors de retirer tous les emblèmes « Mustang », pour les remplacer par « T-5 ».

Les différentes versions de Mustang

Des versions proposées en :

Mustang cabriolet
  • Coupé : une version standard du Pony car ;
  • Cabriolet : version à toit en toile ;
  • Fastback : aussi appelé Sportsroof dès 1969, il s’agit en fait d’un toit prolongé, presque jusqu’au bout du coffre. Cela donne à la Mustang un côté encore plus dynamique ;
  • Des versions spéciales, équipées de moteurs plus puissants et d’ajouts esthétiques telles que les « Boss », les « Shelby » ou encore les « California Special » (GT350 et GT500) ;
  • En 1968, apparaît le 428 Cobra Jet, une GT500 avec ce moteur est appelée GT500 KR pour King of Road (« roi de la route ») ;
  • À partir de 1974, apparaît une Mustang II, basée sur des plates-formes de la Ford Pinto et de la Capri européenne. En raison du choc pétrolier les modèles furent équipés de moteurs allemands. Dotés d’une bonne tenue de route, « mieux conçue et plus européenne » ;
  • En 1976, Un kit carrosserie pour la version Hatchback est disponible sous le nom de Cobra II. Celui-ci comprend des doubles lignes allant du capot au coffre, des bandes latérales griffées « Cobra II » sans oublier un béquet en trois parties à l’arrière et une prise d’air factice sur le capot ;

Les nouvelles versions :

Mustang ocupé Mach 1
  • Une Mustang III (« Fox » 1978), un peu plus grande mais aussi plus légère, une ligne aérodynamique tout en angles, très européenne, un nouveau châssis, celui de l’Audi 80 et un intérieur plus spacieux ;
  •  Mustang IV (1994), Ford propose un choix de deux types de carrosserie, deux moteurs (V6 et V8), deux transmissions (BVM5 ou BVA4).
  • Mustang V (2005), elles retrouvent : un gros moteur fort en couple à la sonorité travaillée, un pont arrière rigide et une belle ligne. Aux États-Unis, ce nouveau modèle a beaucoup de succès, dans la version de base avec un V6 de 210 chevaux ou avec le V8 de 300 chevaux disponibles en version GT11.
  • Une version Shelby GT 500 avec un moteur de 5,4 litres, 32 soupapes à compresseur de 500 chevaux est apparue en 2007 ;
  • La Mustang VI obtient le titre de « coupé sportif le plus vendu au monde ». Sauf en France, où ses ventes s’écroulent de 46,2 % pour l’année 2017, notamment à cause du malus écologique très important qui l’affecte.

Une étude menée avec un moteur arrière débouchera sur la GT 40.

Ford GT 40

La Mustang de Bullitt a d’ailleurs été vendue au prix de 3,7 millions de dollars le 14 janvier 2020.

La Mustang fait son cinéma :

En cinquante ans, la Mustang est apparue dans environ 500 films :

  • Bullit, 1968 Mustang GT Fastback verte – au volant : Steve McQueen;
  • 60 secondes chrono, 2000 – Shelby Mutang GT500E –au volant : Nicolas Cage;
  • La grande casse, 1974 – 1971 Ford Mustang Sportsroof – au volant : H. B. Halicki;
  • Drive, 2011 Ford Mustang GT – au volant: Ryan Gosling ;
  • Un homme et une femme, – Mustang 1965 – au volant : Jean-Louis Trintignant ;
  • Les diamants sont éternels, 1971 – Mustang Mach 1 – au volant : Sean Connery ;
  • Goldfinger, 1964 – Mustang blanche décapotable – au volant : Tania Mallet ;
  • Le gendarme de Saint-TropezLe gendarme se marie Louis de Funès
  • Je suis une légende, 2007 : Shelby GT500 – au volant : Will Smith ;
  • Transformers, 2007 – Saleen Extreme S281 – au volant : Barricade .

Des personnalités au volant d’une Mustang

  • Jean-Paul Belmondo, dans Le Marginal, poursuit une Plymouth Volare avec une Ford Mustang Coupé, blindée. En 1967 ;
  • Johnny Hallyday participe à plusieurs courses automobiles au volant de d’une Ford Mustang GT 390 GP1.
  • Serge Gainsbourg lui consacre un titre en 1968 sur son huitième album Initiales B.B.
Mustang de Jonny

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.