Skoda, « Une usine très efficace au niveau des coûts »

0 Comments

Skoda Superb 3 000

Skoda Auto représente un constructeur automobile tchèque créé en 1895 sous le nom de Laurin & Klement. Appartenant depuis 1991 au groupe allemand Volkswagen AG. La division automobile apparaîtra seulement en 1919. La première voiture de série de la marque sortira en 1926.

Ils commencèrent leur association par construire un vélo (le Slavia), puis des motos avant de s’attaquer aux voitures.

Vélo Skoda

Pendant la Première Guerre mondiale, Skoda vit de la production de matériel militaire, puis de machines-outils, de locomotives et de moteurs d’avions. À la fin de l’année 1924, l’entreprise rachète au constructeur français Hispano-Suiza la licence de son Torpédo H6B, déjà commercialisé depuis 1919.

Avant la seconde guerre mondiale, Škoda compte déjà quatre modèles différents à son catalogue :

  • la Popular (995 cm3 et 1 089 cm3) ;
  • la Rapid (1 564 cm3 et 2 199 cm3) ;
  • la Favorit (1 802 cm3 et 2 091 cm3) ;
  • la limousine Superb 3 000 (2 916 cm3, 3 137 cm3 et 3 991 cm3 pour le modèle à six cylindres).

Après la guerre chez Skoda :

La production reprend à partir de 1946. Škoda ne propose d’abord que les anciennes Popular, Rapid et les 162 Superb produites jusqu’en 1949, Puis une nouvelle 1101 à l’été 1946. Deux ans plus tard, une 1102 modernisée est exposée au Salon de Paris. Sa version cabriolet sera essayée par André Costa en 1950. La 1102 cédera sa place à la 1200 en 1952. Une voiture développant 36 ch, disponible aussi en version break et fourgonnette, et remplacée fin 1955 par une 1201.

En 1955, Škoda lance la 440 qui tire son nom “440” de son moteur 4 cylindres de 40 ch. En 1959, Škoda dévoile à Genève la nouvelle Octavia, déclinée en cabriolet Felicia, Škoda produira près d’un demi-million de modèles 440 et d’Octavia depuis 1955.

La Skoda 1000 MB :

La 1000 MB (pour 1 000 cm3 et « Mladá Boleslav » – siège de Skoda en Bosnie) – elle sortira en 1964 et se distinguera de l’Octavia par sa technique de fabrication : utilisant des matériaux plus modernes, elle pèsera 200 kg de moins. Cette voiture marquera un tournant dans l’histoire de Škoda. La 1000 MB bénéficiera d’une nouvelle usine qui nécessitera l’intervention de 134 fournisseurs étrangers (dont Renault qui fournira les machines-outils). L’usine fêtera la sortie de la 500 000e Škoda équipée d’un moteur arrière :  le 11 février 1970.

Des modèles à moteur à l’avant :

Škoda, conscient que la solution du moteur arrière s’avère dépassée, étudie des modèles à moteur avant, depuis la fin des années 1960. Pourtant, par manque de financement, il faudra attendre 1980 pour commercialiser un modèle « Tout-à-l’avant ».

En 1983, Škoda fit appel au studio de design Bertone pour les lignes de la voiture et au bureau d’études Porsche pour la mise au point d’un nouveau prototype « moderne » : la Skoda Favorit 136 L commercialisée en 1988. Puis remplacée par la Felicia – la première Škoda de l’ère Volkswagen qui avait racheté la marque Skoda en 1991. En 1999, la Felicia partagera sa plate-forme avec la Volkswagen Polo et la Seat Ibiza. La Fabia 2, au dessin plus expressif remplacera sa grande sœur en 2007. En 2011, Škoda dévoile la citadine Citigo, jumelle des Volkswagen Up ! et Seat Mii. Concurrente des Renault Twingo et autres Peugeot 107

À l’avenir :

Avec l’Enyaq Sportline IV, Skoda introduit cette version dans la gamme de son premier SUV 100% électrique. 

Avec un choix de 3 moteurs différents allant de 400 km d’autonomie à 530km. , Ce modèle à tout pour plaire aux friands de sensations et dynamisme : Mais il est doté d’une propulsion ou d’une transmission intégrale. Ce Skoda offre aussi un couple maximal élevé qui, grâce au moteur électrique, est immédiatement disponible lorsque l’on appuie sur la pédale d’accélérateur. 

Partenariats de Skoda :

Skoda en Chine

Grâce à un partenaire local en Chine avec SAIC, les modèles Skoda vendus en Asie ne sont pas exactement ceux que nous connaissons en France.

Skoda dispose de trois usines en République Tchèque, et produit également en Chine, Russie, Slovaquie et en Inde, ainsi qu’en Ukraine avec un partenaire local. Pour produire en 2020 plus d’un million de véhicules.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.