Actualités N°5 – Novembre 2020

0 Comments

Actualité Novembre 2020

Actualités du mois

Des Actualités très prometteuses : la Dacia Spring électrique a trouvé une manière très originale pour sa commercialisation. Via un partenariat d’exclusivité avec E.Leclerc. En effet 3 000 exemplaires seront mises en location dans ses magasins à compter du 1er mars 2021. L’objectif :

  • Pour Renault, faire découvrir en usage courte durée ce nouveau modèle à moins de 10 000 € et près de 300 km d’autonomie ;
  • Pour Leclerc, un excellent coup médiatique à un moment où le modèle de business de la location de voiture s’avère en plein bouleversement. Sans compter un avenir plus qu’incertain pour ses stations services Leclerc à cause du développement des voitures électriques.

Cette Dacia Spring sera d’abord disponible en auto partage dans les grandes villes européennes. Avec l’opérateur Zity à Paris ou Madrid et ce, dès le premier trimestre 2020.

Nouveautés votées :

Le Sénat a voté les budgets pour 2021 et s’est penché sur le malus CO2 des véhicules neufs qui fait l’objet depuis cette année d’un durcissement. Initialement. Le plan était de le rendre plus strict sur trois années, mais le Sénat a finalement voté un assouplissement sur cinq ans. Avec une introduction progressive jusqu’en 2025.

Le Parlement européen a pris position en faveur du « droit à la réparation ». Afin d’améliorer le choix et la confiance des consommateurs dans les produits technologiques. Le vote s’inscrit dans la lignée des ambitions de la Commission européenne. Qui souhaite accroître la durabilité et la longévité des appareils électroniques. Pour réduire le volume de déchets. À quand l’extension de cette nouvelle norme pour l’automobile ?

Actualités en Allemagne

Audi et Bosch n’ont pas définitivement dit Adieu aux moteurs thermiques. Depuis plusieurs décennies, ces 2 industriels travaillent sur l’élaboration d’essence et de diesel de synthèse. L’e-Benzin :

  • Indépendante du cours du pétrole ;
  • Compatible avec les infrastructures actuelles
  • Présentant un bilan carbone neutre ;
  • Dépourvue de sulfure et de benzène ;
  • Très peu polluante lorsque est brûlée ;
  • Produite à l’aide d’énergies renouvelables (hydrogène).

Mercedes met un coup d’arrêt pour une raison économique aux voitures 100 % autonomes. Le nouveau patron de Mercedes-Benz Ola Källenius n’y est pas très favorable. Il a décidé de réduire le budget alloué à la R&D. Mercedes-Benz avait noué un partenariat avec BMW afin que les deux constructeurs allemands puissent mutualiser les coûts. Ce partenariat est tombé à l’eau…

Le constructeur allemand Porsche entend produire un supercarburant renouvelable au pied des éoliennes chiliennes, qui comptent parmi les plus productives au monde. Porsche entend consacrer un part de leur surplus de production à électrolyser de l’eau, afin de produire à bon compte un dihydrogène qui sera à son tour combiné au carbone prélevé dans l’air ambiant pour produire du méthanol.


Une innovation routière :

Une innovation surprenante : des mini-éoliennes fixées sur des poteaux, où des lampadaires, au niveau de la hauteur d’une voiture, pour exploiter l’appel d’air créé par son passage. Un dispositif qui selon son inventeur, pourrait produire 6 MWh par jour, soit l’équivalent de 21 m² de panneaux solaires ordinaires. 

Actualités écologiques

L’impact écologique d’un véhicule hybride rechargeable (PHEV) n’est positif que si les conducteurs jouent le jeu de la recharge. Acquérir un PHEV et délaisser la recharge revient à rouler en hybride non-rechargeable. Un véhicule hybride rechargeable en mode thermique peut consommer davantage qu’un véhicule thermique, de par ses composants plus nombreux et donc plus lourds. 

Un récent rapport de l’ONG International Council on Clean Transportation dénonce le mauvais usage de l’hybride rechargeable. En soulignant les véhicules de société. En effet, le rapport dévoile qu’en moyenne. Un PHEV de société n’effectue que 20 % de ses trajets en mode électrique contre 37 % pour un PHEV privé. 

Mini a annoncé que son futur “tout-chemin de loisir”, successeur du Countryman, serait fabriqué à partir de 2023 en Allemagne. Le véhicule sera disponible en versions à deux ou roues motrices. Il sera proposé avec des moteurs essence ou diesel, mais également avec un groupe motopropulseur électrifié, a précisé Mini.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.